2020 : Une Baloise en grande forme dans la dernière ligne droite de Simply Safe

Bâle, 10 mars 2021. « Les résultats de l’exercice 2020 montrent que, prévoyante et visant à des succès durables, sa stratégie à long terme fait de la Baloise une entreprise solide face aux crises et satisfaisant à toutes les exigences de ses parties prenantes. Malgré les défis auxquels nous avons été confrontés en 2020, c’est avec fierté que je découvre à nouveau, cette année, l’une des entreprises d’assurance les plus profitables d’Europe. Notre succès est porté par un cœur de métier très solide, que les gains d’efficience et l’augmentation du nombre de clients des prochaines années vont encore optimiser. Grâce aux initiatives très prometteuses issues de nos écosystèmes Habitat et Mobilité, nous confortons en outre la position de leader de l’innovation numérique que nous occupons dans notre secteur. D’où ma conviction que nous aurons atteint, d’ici la fin de l’année, la totalité de nos objectifs stratégiques, et que c’est de toutes nos forces que nous entamerons la phase stratégique « Simply Safe: Season 2 », présentée en octobre dernier, lors de notre Journée des investisseurs. » Gert De Winter, Group CEO

Exercice 2020: les objectifs stratégiques de Simply Safe en progression

  • Satisfaction collaborateurs: Une place au top 8% des employeurs préférés du secteur (2019: top 15%. Ambition 2021: top 10%).
  • Augmentation du nombre de clients 2020: 225 000 nouveaux clients en 2020, soit 8% de nouveaux clients de plus que l’année précédente (2019: 209 000). Total (2017 – 2020): 738 000 nouveaux clients (ambition 2017 – 2021: 1 million de clients de plus).
  • Création de liquidités 2020: 424 millions de francs en 2020. Total (2017 – 2020): 1743 millions de francs (ambition 2017 – 2021: 2 milliards de francs).

Exercice 2020 en bref

  • Le bénéfice actionnarial de l’exercice 2020 est de 434,3 millions de francs (2019 : 694,2 millions de francs). En 2019, la Baloise avait profité d’un effet fiscal non récurrent de 149 millions de francs. Ce repli du bénéfice s’explique à la fois par l’absence de cet effet fiscal en 2020, par les règlements de sinistres dus à la pandémie ainsi que par un résultat financier moins élevé qu’en 2019. Les charges nettes occasionnées par le coronavirus s’élèvent à 72 millions de francs. Au total, la Baloise estime les charges brutes imputables à la pandémie à 178 millions de francs, déjà provisionnés dans le bouclement semestriel 2020.
  • Le volume d’affaires, en baisse de 6,1%, s’établit à 8926,5 millions de francs (2019: 9509,9 millions de francs). En 2019, le retrait d’un acteur de l’assurance complète en vie collective avait provoqué une augmentation historique des primes du segment vie traditionnel. Corrigé de cet effet, la Baloise a réalisé en 2020 une forte croissance dans ses segments cibles et, notamment, dans celui, très attrayant, de l’assurance non-vie. 
  • Le volume de primes du segment non-vie a fait un bond de 7,3%, à 3802,5 millions de francs (2019: 3542,1 millions de francs), soit une progression de 10,1% en monnaie locale. Cette croissance, aussi bien organique que non organique, résulte de ce que l’apport des rachats effectués en Belgique s’est fait sentir pour la première fois sur une année pleine. 
  • Malgré les dommages que la Baloise a eu à rembourser du fait du Covid-19, le taux sinistres-coûts net est d’un très bon 91,2%  (2019: 90,4%). 
  • Les primes brutes du segment vie sont de 3291,3 millions de francs, en retrait de 18,9% sur l’année précédente (2019: 4060,3 millions de francs). En 2019, le retrait d’un acteur de l’assurance complète en vie collective avait valu à la Baloise un apport de 569 millions de francs qui, constitué pour la plus grande partie de primes uniques, lui a fait défaut en 2020. L’EBIT du segment vie s’établit à un solide 282,2 millions de francs (2019: 274,8 millions de francs ). La marge sur nouvelles affaires du segment vie, qui a été en 2020 d’un très bon 42,7%, représente une normalisation par rapport à l’année précédente, où le volume du segment vie collective suisse avait été exceptionnellement élevé (2019 : 37,3%).
  • L’Asset Management a généré un rendement net des avoirs d’assurance de 2,1% (2019: 2,3%). Cette performance s’explique par la faiblesse persistance des taux  ainsi que par les corrections de valeur liées au Covid-19. Les entrées d’argent frais enregistrées au niveau des clients tiers ont fait un bond de 48% et s’inscivent à 1244 millions de francs (2019: 841 millions de francs).
  • La capitalisation de la Baloise est forte. Standard & Poor’s (S&P) a confirmé en juin 2020 la note «A+» attribuée à la Baloise et, vu l’amélioration de sa profitabilité, porté de « stables » à « positives » les perspectives de l’entité allemande Basler Sachversicherungs-AG. Au Swiss Solvency Test (SST)* est attendu au 1er janvier 2021 un taux de plus de 180%.   
  • Le conseil d’administration de la Bâloise Holding SA a l’intention de demander à l’assemblée générale de 2021 de reconduire l’attractif dividende de 6,40 francs par action versé en 2020 et lui proposera en outre d’élire en son sein Karin Lenzlinger Diedenhofen.  
  • Il a été expliqué lors de la Journée des investisseurs que la durabilité avait pour la Baloise une importance centrale quel que soit le secteur d’activité. Dans cet esprit a été constitué un nouveau modèle de création de valeur montrant et définissant la façon dont la Baloise génère pour les parties prenantes que sont ses collaboratrices et collaborateurs, ses clients, ses actionnaires, ses partenaires, ainsi que pour l’environnement et la société, une valeur durable. En 2020, les règles de durabilité s’appliquant aux investissements ont été étendues à tous les produits sous propre gestion des clients tiers, au Baloise Senior Secured Loans Fund, au choix des fonds de tiers  ainsi qu’aux placements immobiliers.
  • À la pointe de l’innovation : Le développement des écosystèmes Habitat et Mobilité se poursuit. FRIDAY a doublé en 2020 son volume de primes et annoncé son arrivée sur le marché français.

Le contenu complet du communiqué peut être retrouvé ici.

 

Autres actualités

Group Information

30 avril 2020

Une Baloise sûre et fiable en temps de pandémie du coronavirus

La Baloise est également une partenaire forte et solide pour toutes ses parties prenantes en temps de pandémie du coronavirus. Dans son Rapport sur la situation financière, Baloise Group ...

Group Information

28 juin 2018

Top rating pour la Baloise – Standard & Poor's relève sa note à A+

Top